Foire aux questions (FAQ)

Tout Développer

Tout Fermer

  1. Qu’est-ce qu’OpenDataSoft ?

OpenDataSoft est une plateforme SaaS clé en main conçue pour permettre à des utilisateurs métiers de simplement publier, partager et réutiliser des données structurées. OpenDataSoft est également le nom de la société qui commercialise la plateforme du même nom.

  1. Est-ce qu’OpenDataSoft est open source ?

OpenDataSoft n’est pas Open Source.

La société OpenDataSoft vend un service clé en main, pas un logiciel. Néanmoins, une partie des composants de la plateforme est open source.

Le frontal d’OpenDataSoft est open source. Il est construit et encapsulé sous la forme d’un ensemble de directives AngularJS. Ce projet est accessible sur GitHub et inclut une documentation exhaustive.

OpenDataSoft contribue également au projet Elasticsearch en publiant plusieurs plugins que nous avons développés et que nous utilisons en interne :

  1. Est-ce que l’équipe OpenDataSoft gère les données de ses clients ?

Non.

OpenDataSoft vend une solution clé en main. Les utilisateurs d’OpenDataSoft gèrent leurs données eux-mêmes sur la plateforme. L’équipe d’assistance d’OpenDataSoft est bien entendu disponible pour répondre à toute question relative à la gestion des données.

Qui plus est, OpenDataSoft gère un réseau de données qui fédère les jeux de données publics des clients d’OpenDataSoft et ceux publiés par le personnel d’OpenDataSoft.

  1. Je représente une administration publique. Mon pays a déjà mis en place une initiative Open Data, pour quelles raisons devrais-je avoir mon propre portail Open Data ?

Un des objectifs de l’Open Data est de mettre à disposition des citoyens les données produites par l’administration publique. La plateforme OpenDataSoft permet d’aller plus loin que la simple mise à disposition de données brutes :

  • Contextualiser la donnée, enrichir sa valeur

  • Rendre la donnée simple à comprendre pour les citoyens

  • Fournir des services à un écosystème de développeurs / réutilisateurs

Pour cela, l’utilisation d’un outil de gestion de données adapté à vos besoins est indispensable. Gardez également à l’esprit que les API libres proposées par OpenDataSoft, votre portail Open Data national aura toujours la possiblité de référencer vos jeux de données publics.

  1. Si je publie un jeu de données sur la plateforme OpenDataSoft, sera-t-il automatiquement en accès libre sur Internet ?

Non.

La plateforme OpenDataSoft peut être utilisée pour gérer de manière simultanée des données publiques et privées. Le contrôle d’accès peut être géré par jeu de données.

  1. Quels sont les formats de fichiers pris en charge par OpenDataSoft ?

Par défaut, OpenDataSoft prend en charge les formats de fichiers suivants :

  • CSV``
  • GeoJSON
  • JSON
  • JSON lines
  • KML
  • OSM archives (OpenStreetMap)
  • Shapefile
  • MapInfo
  • Excel
  • OpenDocument Spreadsheet
  • Des fichiers stockés sur des serveurs distants accessibles en HTTP ou FTP

L’équipe d’OpenDataSoft est en mesure de fournir des parseurs de format spécifiques pour répondre à des besoins particuliers.

La plateforme OpenDataSoft peut également se connecter à des services Web distants. Dans sa version de base, OpenDataSoft prend en charge les services suivants :

  • ArcGIS REST API
  • RSS / Atom feeds
  • Salesforce / Force.com (activation sur demande auprès de l’assistance OpenDataSoft)

Des options de connectivité personnalisées peuvent être ajoutées sur demande.

  1. Quels standards de métadonnées sont pris en charge par OpenDataSoft ?

OpenDataSoft utilise en standard un sous-ensemble de DCAT pour décrire les jeux de données. Les métadonnées suivantes sont disponibles par défaut :

  • title
  • description
  • language
  • theme
  • keyword
  • license
  • publisher
  • reference

Il est également possible d’activer le modèle DCAT complet, permettant d’ajouter les métadonnées suivantes :

  • created
  • issued
  • creator
  • contributor
  • accrual periodicity
  • spatial
  • temporal
  • granularity
  • data quality

OpenDataSoft supporte également le modèle de métadonnées INSPIRE, activable à la demande.

Le modèle de métadonnées est personnalisable (ajout de métadonnées personnalisées). À cette fin, envoyez une demande d’assistance depuis votre back office OpenDataSoft.

  1. Combien de jeux de données puis-je créer ?

Vous pouvez créer autant de jeu de données que votre licence le permet.

  1. Comment puis-je modifier l’apparence de mon portail OpenDataSoft ?

En tant qu’administrateur du domaine, vous pouvez totalement personnaliser l’apparence de votre portail. Les logos, les pictogrammes, les couleurs, les styles ainsi que la disposition de l’en-tête, du pied de page et des jeux de données dans la page du catalogue sont entièrement personnalisables.

  1. Plusieurs utilisateurs peuvent-ils participer à la configuration du même jeu de données ?

Oui, il suffit de donner des droits d’accès en écriture sur le jeu de données à d’autres utilisateurs dans la section sécurité de la page de configuration de vos jeux de données. Ces utilisateurs doivent avoir accès à votre domaine pour pouvoir accéder au jeu de données. Si ce n’est pas le cas, contactez l’administrateur de votre domaine.

  1. Comment puis-je transformer et enrichir mes jeux de données ?

De nombreuses fonctions d’enrichissement et de transformation des données sont disponibles. Il vous suffit de cliquer sur le bouton Ajouter un processeur pour y accéder.

  1. Est-ce que les processeurs peuvent me permettre de géocoder une adresse ?

Oui.

OpenDataSoft prend en charge les services de géocodage d’ESRI et de Google, mais ne fournit pas les clés d’API correspondantes. L’administrateur du domaine doit configurer les clés d’API à utiliser pour ces services dans la configuration du back office (Configuration > Traitement de données).

  1. Mon jeu de données contient des géocodes mais ma carte n’affiche rien. Que faire ?

Rappelez-vous que pour proposer une visualisation cartographique, votre jeu de données doit contenir un champ de type Geo Point ou Geo Shape.

  • Geo Point : latitude,longitude en WGS84, par exemple : 48.2567,3.7689.

  • Geo Shape: toute géométrie Geo JSON valide en WGS84.

  1. Qu’est-ce qu’une facette ?

Les facettes sont à la base d’un grand nombre de fonctionnalités proposées par la plateforme OpenDataSoft. Une facette est simplement un champ auquel ont été attribuées des capacités d’agrégation et de filtrage.

Facet configuration

Dans l’exemple ci-dessus, les champs country et year ont été définis comme facettes (notez le bouton Facette en surbrillance à côté du nom du champ).

Les facettes peuvent être assimilées aux dimensions des jeux de données. Les facettes peuvent être définies sur les types de champs suivants :

  • date
  • datetime
  • text
  • int
  • decimal

Les facettes ne sont utiles que pour les champs qui représentent un petit nombre de valeurs par rapport au nombre d’enregistrements du jeu de données. Configurer une facette sur un champ qui ne fait qu’identifier un enregistrement est complètement inutile par exemple, car le filtrage de celui-ci n’apporterait aucun avantage.

Les facettes sont à la base de nombreuses fonctionnalités.

Filtrer les enregistrements dans la console d’exploration des jeux de données.

Refine on facets

En tant que dimensions, les facettes peuvent porter des agrégations. Ainsi, vous pouvez les utiliser pour construire des graphiques élaborés comme dans l’exemple ci-dessous.

Build charts with facets
  1. J’ai activé une version d’essai sur OpenDataSoft, comment passer au compte premium ?

Merci d’envoyer un message à mailto:contact@opendatasoft.com.

Nous serons heureux de discuter de vos besoins et de vous proposer l’abonnement approprié.

  1. Comment puis-je afficher des points sur une carte ?

Pour une visualisation géographique des données, votre jeu de données doit contenir un champ de type Point géo 2D au format latitude,longitude. Par exemple : 48.2567,3.7689.

  1. Dans la vue tableau, je n’ai pas pu trier les résultats en fonction du champ qui m’intéressait ; que s’est-il passé ?

Par défaut, seuls les champs numériques sont triables. Cela inclut les types de champs suivants :

  • int
  • double
  • date
  • datetime

Par défaut les champs de type texte ne sont pas triables, mais le propriétaire du jeu de données peut configurer individuellement un tel champ pour qu’il soit triable. Les champs texte qui peuvent être triés peuvent être identifiés via le schéma dans l’API (annotation sortable).

  1. Je viens de publier un jeu de données, mais aucune catégorie n’est affichée dans la colonne de gauche. Que dois-je faire ?

Les catégories (facettes) sont construites à partir des champs qui ont été définis comme “facette”. Pour cela, cliquez sur l’icône de filtre de l’entête du champ dans l’interface de publication.

  1. Lorsque j’arrive sur la vue analyse, le graphe affiché n’est pas très représentatif. Comment puis-je changer ce graphe affiché par défaut ?

Le propriétaire du jeu de données peut facilement choisir la représentation analytique par défaut via l’onglet analyse de l’interface de publication. Les utilisateurs finaux peuvent également configurer facilement leur propre visualisation de données en utilisant les options disponibles au-dessus du graphe.

  1. Comment puis-je intégrer une visualisation de données sur mon site Web ?

Il existe trois façons d’intégrer une visualisation de données OpenDataSoft sur un site Web ou un blog :

  • Copier-coller le code d’intégration qui se trouve directement sur la plateforme OpenDataSoft (généralement en dessous de la visualisation).

  • Utiliser ODS Widgets, notre bibliothèque de widgets open source, afin de créer des pages sur mesure avec une ou plusieurs visualisations de données en simultané.

  • Utiliser les API HTTP/REST d’OpenDataSoft afin de développer vos propres intégrations.

  1. Qu’est-ce que “Cartographe” ?

Cartographe est un outil développé par OpenDataSoft qui permet de créer des cartes avancées à partir de superpositions de jeux de données disponibles sur la plateforme OpenDataSoft.

  1. Que signifie l’acronyme API ?

API est un acronyme pour Applications Programming Interface (interface de programmation applicative). Une API est un ensemble de méthodes d’échange autonome d’informations pour les programmes informatiques. Les API d’OpenDataSoft permettent un accès à distance aux jeux de données via le protocole HTTP.

  1. À quoi servent les API ?

Les API sont un ensemble d’outils qu’un développeur peut utiliser pour intégrer des données dans ses applications (web, mobile, applications métier...).

  1. Combien d’appels d’API puis-je faire ?

Les points d’entrées d’APIs sont associés à des quotas. Les clients OpenDataSoft peuvent configurer leurs propres politiques de quotas. Contactez le propriétaire de votre domaine OpenDataSoft pour plus de détails.

  1. Est-ce que chaque jeu de données possède ses propres API ?

Oui.

Whenever you publish a dataset, a dedicated API is created. See APIs documentation for more information.

  1. Quels sont les navigateurs compatibles avec la plateforme OpenDataSoft ?

Système d’exploitation

Navigateur

Front Office Back Office
Windows
Internet Explorer
Internet Explorer
Version 9+ Version 10+
Edge
Edge

Dernière version

Dernière version

Chrome
Chrome

Dernière version

Dernière version

Firefox
Firefox

Dernière version

Dernière version

Mac
Safari
Safari
Version 6+ Version 6+
Chrome
Chrome

Dernière version

Dernière version

Firefox
Firefox

Dernière version

Dernière version

Glossaire

Tout Développer

Tout Fermer

Glossaire sur les données

Nom

Définition

Données

Source

Les données sont un groupe de variables qualitatives ou quantitatives. Alors que le concept de données est généralement associé à la recherche scientifique, les données sont collectées par un énorme ensemble d’organisations, d’institution, d’entreprises (par ex. données de vente, de revenues, bénéfices, prix de l’action), gouvernements (par ex. criminalité, chômage, illettrisme) et des organisations non gouvernementales (par ex. recensement des sans-domicile fixe).

Modèle de données

Source

Un modèle de données est un modèle abstrait qui organise des éléments de données et standardise les relations entre eux et leurs propriétés dans le monde réel. Par exemple, un modèle de données peut spécifier une donnée ‘voiture’ qui englobe un nombre d’autres éléments qui représentent, la couleur, la taille et le propriétaire de la voiture.

Qualité de données

Source

La qualité de la donnée renvoie au niveau de qualité de la donnée. Il y a un grand nombre de définitions sur la qualité de la donnée mais les données sont considérées de grande qualité si “elles sont adaptées à l’intention d’usage en opération, prise de décision ou planification.”

Données ouvertes

Source

Les données ouvertes sont l’idée que certaines données devraient être librement accessibles à tout le monde à utiliser et à republier à leur gré, sans restrictions du droit d’auteur, des brevets ou d’autres mécanismes de contrôle. Les objectifs du mouvement ouvert de données sont semblables à ceux d’autres mouvements «ouverts» tels que le code source ouvert, le matériel ouvert, le contenu ouvert et l’accès ouvert.

Requête

Source

Une requête Web est une requête qu’un utilisateur entre dans un moteur de recherche Web pour satisfaire ses besoins en informations. Les requêtes Web sont distinctes du fait qu’elles sont souvent du texte brut ou de l’hypertexte avec des directives de recherche facultatives (telles que «et» / «ou« avec »-« à exclure »). Elles sont considérablement différentes des langages de requête standard, qui sont régis par des règles de syntaxe strictes ou des langages de commande avec des paramètres de mot clé ou de position.

Web sémantique

Source

Une représentation en deux (ou peut-être trois) dimensions des relations sémantiques entre et parmi les termes et les concepts qu’ils représentent; (ANSI / NISO Z39.19-200x). Le Web sémantique fournit un cadre commun qui permet de partager et de réutiliser les données entre les frontières des applications, des entreprises et des communautés.

Taxonomie

Source

Une collection de termes de vocabulaire contrôlés organisés en structure hiérarchique.

Données non structurées

Source

Des données libres, telles que des fichiers multimédias, des images, des fichiers audio ou des textes non structurés. Les données non structurées ne suivent pas nécessairement un format ou une séquence hiérarchique, et ne suivent aucune règle relationnelle. Les données non structurées se réfèrent à des masses d’informations (habituellement) informatisées qui n’ont pas de structure de données facilement lisible par une machine.

Glossaire OpenDataSoft

Nom

Définition

Ressources

Les ressources sont les éléments graphiques téléchargés sur la plateforme. Les ressources peuvent être des images ou des polices et peuvent être utilisées sur des pages personnalisées.

Catalogue

Le catalogue est un registre de tous les jeux de données sur votre plate-forme. L’ensemble des jeux de données est organisé et on peut filtrer à l’aide de la recherche textuelle ou des filtres sur les caractéristiques des jeux de données.

Graphe

Source

Un graphe est une représentation graphique de données sur laquelle la données est représentée par des symboles, des barres dans un histogramme, des lignes dans un graphe linéaire ou des tranches dans un graphe camembert. Un graphe peut représenter des données tabulaires numériques, des fonctions ou des structures qualitatives et fournir différentes informations.

Editeur de graphes

L’éditeur de graphe est la solution de construction de graphes d’OpenDataSoft. Avec l’éditeur de graphe, vous pouvez choisir le type de visualisation, choisir les données à afficher et personnaliser les axes X et Y ou les couleurs.

Carte choroplèthe

Source

Une carte choroplèthe est une carte thématique dans laquelle les zones sont colorées ou avec des motifs en proportion de la variable statistique affichée sur la carte, par exemple la densité de population ou le revenu par habitant.

Console (API)

La console API permet aux utilisateurs d’interagir avec l’interface de programmation d’application. La console offre une gamme de paramètres à entrer pour voir les différentes réponses API.

Schéma de données (jeu de données)

Le schéma de données décrit les propriétés attachées à chaque champ d’un enregistrement d’un jeu de données. Le schéma de données inclut le nom du champ, le type et un exemple.

Jeu de données

Source

Un jeu de données est une collection organisée de données. La représentation la plus basique d’un jeu de données est un tableau d’éléments. Chaque colonne représente une variable particulière. Chaque ligne correspond à une valeur donnée de cette variable. Un jeu de données pourrait aussi représenter de l’information dans une variété de formats non-tabulaires, par exemple un fichier XML (extended mark-up language), un ficher géographique, ou un fichier image.

Description (jeu de données)

La description est un texte attaché au jeu de données, il permet aux utilisateurs de comprendre les données dans le jeu de données. Une bonne description permet de trouver des informations pertinentes.

Document

Source

Un fichier contenant des données structurées et/ou semi-structurées. Une aggregation de données discrètes et uniques produites avec l’intention de transmettre de l’information. Toutes les données dans le document peuvent être dans le même format (par ex. texte), ou un document peut être un ensemble de jeux de données dans une variété de formats (par ex. un fichier Word avec des graphiques insérés).

Format de fichier

Source

Un format de fichier est une manière standard d’encodage pour le stockage d’informations dans un fichier informatique. Il spécifie comment bits sont utilisés pour coder les informations dans un support de stockage numérique. Les formats de fichier peuvent être propriétaires ou libres et peuvent être non publiés ou ouverts.

Moissonneur

Un moissonneur est un processus automatisé pour aller chercher des données sur un portail distant. Le moissonneur va chercher des jeux de données sur un portail distant et les copie automatiquement sur la plateforme. Les jeux de données récupérés peuvent être cherchés avec des paramètres.

Mot-clé (jeu de données)

Les mots clés aident à comprendre le contenu des données de l’ensemble de données. Ils sont utilisés pour filtrer, rechercher et parcourir des ensembles de données par contenu. Les mots-clés sont non contraints et peuvent être tapés librement.

Licence (jeu de données)

La Licence fait référence aux autorisations attachées à un ensemble de données concernant les conditions d’utilisation, la reproductibilité et l’utilisation payante

Editeur de cartes

Editeur de cartes est la solution de création de cartes OpenDataSoft. Avec l’éditeur de carte, vous pouvez ajouter des jeux de données sur une vue géographique et personnaliser les couleurs, l’aggrégation et les infobulles.

Métadonnées

Source

Metadata are “data that provide information about other data”. Two types of metadata exist: structural metadata and descriptive metadata. Structural metadata are data about the rst-classs of data. Descriptive metadata use individual instances of application data or the data content.

Producteur (jeu de données)

Le producteur est l’entité responsable de la diffusion des données soit auprès du grand public dans Open Data, soit auprès des utilisateurs ciblés

Enregistrement

Source

Un enregistrement (également appelé structure ou données composées) est une structure de données de base. Un enregistrement est un ensemble de champs, éventuellement de types de données différents, typiquement en nombre fixe et en séquence

Réutilisation

Une réutilisation est une déclaration volontaire d’utilisation de jeu de données dans un autre contexte (une carte, une application, un site Web) par n’importe qui

Sous domaine

Un sous-domaine est un domaine enfant d’un domaine parent. Un domaine parent peut distribuer ou collecter du contenu à ces domaines enfants.

Tags

Les tags (ou les mots clés) aident les utilisateurs à découvrir votre ensemble de données et doivent inclure des termes qui seraient utilisés par des utilisateurs techniques et non techniques.

Thème (jeu de données)

Un thème est une rubrique de jeu de données, il aide à classer les ensembles de données en grandes catégories. Les thèmes sont contraints et doivent être sélectionnés dans une liste.

Glossaire technique

Nom

Définition

API

Source

Une interface de programmation d’application est un ensemble de définition des manières de communiquer entre logiciels. C’est généralement une méthode d’abstraction entre la programmation haut-niveau et bas-niveau.

Clé API

Source

Une clé d’interface de programmation d’application (clé d’API) est un code passé par un programme qui appelle une interface de programmation d’application (API) pour identifier le programme appelant, son développeur et l’utilisateur associé sur le site.

Basic Auth

Source

L’authentification HTTP Basic authentication (BA) est la technique la plus simple pour implémenter le contrôle d’accès à des ressources web car elle ne nécessite pas de cookies, d’identifiants de sessions, de pages de login. A la place, l’authentification HTTP BA utilise des champs standards dans l’entête HTTP supprimant le besoin de ‘handshake’

CKAN (Comprehensive Knowledge Archive Network)

Source

CKAN signifie Comprehensive Knowledge Archive Network, c’est un système de gestion de données distribué en Open Source à la base du catalogue Data.gov et des catalogues d’environ 50 hubs de données dans le monde.

Connecteur

Un connecteur est un programme informatique conçu spécifiquement pour se connecter à une source de données. Une source de données peut être un portail Open Data ou bien un serveur FTP.

CSV (comma separated value)

Source

Un fichier séparé par des virgules (CSV) est un fichier utilisé pour implementer les listes séparées par des virgules. Le fichier CSV est utilisé pour le stockage de données structurées dans une table de listes . Chaque line dans le fichier CSV correspond à une ligne dans la table. Au sein de chaque ligne, les champs sont séparés par des virgules et chaque champ correspond à une table d’une colonne.

CSW (Catalog Service for the Web)

Source

Catalog Service for the Web (CSW), parfois aussi appelé Catalog Service - Web, est un standard pour exposer un catalogue d’enregistrements XML sur Internet (en HTTP). Le catalogue est constitué d’enregistrements qui décrivent les données géospatiales (e.g. KML), les services géospatiaux (e.g. WMS) et les ressources associées.

Base de données

Source

Une base de données est une collection organisée de données. Il s’agit de la collection de schémas, de tables, de requêtes, de rapports, de vues et d’autres objets.

DKAN (Drupal based CKAN)

Source

DKAN est une plate-forme de gestion de données open-source

DNS

Source

Le DNS (Domain Name System) est un système hiérarchisé décentralisé de noms pour les ordinateurs, les services ou toute ressource connectée à Internet ou à un réseau privé.

Point d’entrée

Source

Un endpoint indique un emplacement spécifique pour accéder à un service en utilisant un protocole spécifique et un format de données.

EPSG (European Petroleum Survey Group)

Source

Le jeu de données géodésiques EPSG est un jeu de données structuré de systèmes de référence de coordonnées et de transformations de coordonnées [...] La couverture géographique des données est dans le monde entier, mais il est important de noter que le jeu ne peut pas enregistrer tous les paramètres géodésiques possibles utilisés partout dans le monde.

FTP

Source

Le protocole de transfert de fichiers (FTP) est un protocole de réseau standard utilisé pour transférer des fichiers informatiques entre un client et un serveur sur un réseau informatique.

Géocodage

Source

Le géocodage est le processus informatique consistant à transformer une description d’adresse postale en un emplacement sur la surface de la Terre

HTML (HyperText Markup Language)

Source

HyperText Markup Language (HTML) est le langage de balisage standard pour la création de pages Web et d’applications Web. Avec Cascading Style Sheets (CSS) et JavaScript, il forme une triade de technologies angulaires pour le World Wide Web. Les navigateurs Web reçoivent des documents HTML d’un serveur web ou d’un stockage local et les rendent en pages Web multimédias.

HTTP (HyperText Transfer Protocol)

Source

La principale méthode utilisée pour transmettre des informations sur le World Wide Web. HTTP est un protocole de requête / réponse entre les clients et les serveurs.

JSON (JavaScript Object Notation)

Source

JSON (JavaScript Object Notation) est un format standard ouvert qui utilise un texte lisible par l’homme pour transmettre des objets de données constitués de paires attribut-valeur. C’est le format de données le plus courant utilisé pour la communication asynchrone de navigateur / serveur (AJAJ), remplaçant largement XML qui est utilisé par AJAX.

KML (Keyhole Markup Language)

Source

Keyhole Markup Language (KML) est un format XML qui permet d’exprimer une annotation et une visualisation géographiques dans des cartes bidimensionnelles et des navigateurs en trois dimensions de la Terre.

KMZ (Keyhole Markup Zipped)

Source

Les fichiers KML sont très souvent distribués dans des fichiers KMZ, qui sont des fichiers compressés avec une extension .KMZ. Lorsqu’un fichier KMZ est décompressé, un doc.kml unique est extrait ainsi que toute image de recouvrement et d’icône référencée dans le KML et tous les fichiers KML présents sur le réseau.

LDAP (Lightweight Directory Access Protocol)

Source

Le Lightweight Directory Access Protocol est un protocole d’application standard non lié à un fournisseur, permettant d’accéder et de maintenir des services d’information de répertoire répartis sur un réseau IP (Internet Protocol). Les services d’annuaire jouent un rôle important dans le développement d’applications intranet et Internet en permettant le partage d’informations sur les utilisateurs, les systèmes, les réseaux, les services et les applications sur l’ensemble du réseau.

Fichier lisible par une machine

Source

Se rapporte aux informations ou aux données qui sont dans un format qui peut être facilement traité par un ordinateur sans intervention humaine tout en s’assurant qu’aucun sens sémantique n’est perdu.

Mapbox

Source

Mapbox est un fournisseur de cartes en ligne personnalisées pour des sites tels que Foursquare, Pinterest, Evernote, le Financial Times, The Weather Channel et Uber Technologies. Depuis 2010, il a rapidement élargi la niche des cartes personnalisées, en réponse au choix limité offert par les fournisseurs de cartes telles que Google Maps.

OAuth

Source

OAuth est un standard ouvert pour l’autorisation d’accès, généralement utilisé comme un moyen pour les utilisateurs d’Internet de se connecter à des sites Web tiers en utilisant leurs comptes Google, Facebook, Microsoft, Twitter, One Network, etc sans exposer leur mot de passe. Généralement, OAuth fournit aux clients un “accès délégué sécurisé” aux ressources du serveur pour le compte d’un propriétaire de ressource.

oData

Source

Open Data Protocol (OData) est un protocole ouvert qui permet la création et la consommation d’API RESTful interrogeables et interopérables d’une manière simple et standard

Logiciel Open Source

Source

Les logiciels qui sont disponibles sous forme de code source: le code source et certains autres droits normalement réservés aux titulaires de droits d’auteur sont fournis sous une licence open-source qui permet aux utilisateurs d’étudier, de modifier, d’améliorer et parfois de distribuer le logiciel. Le logiciel est très souvent développé de manière publique et collaborative.

Parseur (ou extracteur)

Un parseur est un programme d’ordinateur qui prend un fichier comme entrée, le traite et l’indexe afin que la plate-forme ou les personnes effectuent des opérations complexes dessus.

RDF (Resource Description Framework )

Source

Le Resource Description Framework (RDF) est une famille de spécifications du World Wide Web Consortium (W3C) conçue à l’origine comme un modèle de données de métadonnées. Il est devenu une méthode générale pour la description conceptuelle ou la modélisation de l’information qui est implémentée dans les ressources Web, en utilisant une variété de notations de syntaxe et de formats de sérialisation des données. Il est également utilisé dans les applications de gestion des connaissances.

REST (Representational state transfer)

Source

REpresentational State Transfer (REST) est un style architectural utilisé pour le développement web. Les systèmes et les sites conçus à l’aide de ce style visent des performances rapides, la fiabilité et la capacité à l’échelle (de croître et de supporter facilement des utilisateurs supplémentaires). Pour atteindre ces objectifs, les développeurs travaillent avec des composants réutilisables qui peuvent être gérés et mis à jour sans affecter le système dans son ensemble pendant qu’il est en cours d’exécution.

RSS (Rich Site Summary)

Source

RSS (Rich Site Summary, à l’origine RDF Site Summary, souvent appelé Really Simple Syndication) utilise une famille de formats d’alimentation Web standard pour publier des informations fréquemment mises à jour: entrées de blog, titres d’actualités, audio et vidéo. Un document RSS (appelé «flux», «flux Web» ou «canal») comprend un texte complet ou résumé et des métadonnées, comme la date de publication et le nom de l’auteur.

Flux RSS

URL d’un flux RSS fournissant un accès à l’ensemble de données.

SAML (Security Assertion Markup Language)

Source

Le Security Assertion Markup Language (SAML) est un format de données standard ouvert XML pour échanger des données d’authentification et d’autorisation entre les parties, en particulier, entre un fournisseur d’identité et un fournisseur de services.

Shapefile

Source

Le format shapefile est un format de données vectoriel géospatial populaire pour les logiciels de système d’information géographique (SIG). Un shapefile stocke la géométrie non topologique et les informations d’attribut pour les entités spatiales d’un jeu de données. La géométrie d’une caractéristique est stockée sous la forme d’un ensemble de coordonnées vectorielles. Les fichiers Shapefile peuvent prendre en charge les fonctions point, ligne et zone.

SOAP (Simple Object Access Protocol)

Source

SOAP (Simple Object Access Protocol) est un protocole basé sur des messages basé sur XML pour accéder aux services sur le Web. Il emploie la syntaxe XML pour envoyer des commandes texte à travers l’Internet en utilisant HTTP. SOAP est similaire dans la finalité à la DCOM et CORBA distribué des systèmes d’objet, mais est plus léger et moins de programmation intensive. En raison de son mécanisme d’échange simple, SOAP peut également être utilisé pour mettre en œuvre un système de messagerie.

SQL (Structured Query Language)

Source

SQL (Structured Query Language) est un langage de programmation spécialement conçu pour gérer des données stockées dans un système de gestion de bases de données relationnelles (RDBMS) ou pour le traitement de flux dans un système de gestion de flux de données relationnelles (RDSMS).

Certificat SSL

Source

Un certificat SSL est un document électronique utilisé pour sécuriser les connexions entre les sites Web. Le certificat contient des informations sur la clé, des informations sur l’identité de son propriétaire et la signature numérique d’une entité qui a vérifié que le contenu du certificat est correct.

Swagger

Source

La spécification OpenAPI (initialement connue sous le nom de Swagger Specification) est une spécification pour les fichiers d’interface lisibles par machine pour décrire, produire, consommer et visualiser des services Web RESTful. Une variété d’outils peut générer du code, de la documentation et des cas de test à partir d’un fichier d’interface

Tuiles

Source

Les tuiles sont des fichiers images demandés individuellement sur Internet qui sont joints de façon transparente pour créer une carte

Token

Source

Un jeton (ou token) est une donnée qui est utilisée dans les communications réseau (souvent sur HTTP) pour identifier une session, une série d’échanges de messages connexes. Sur la plate-forme, les jetons vous permettent de vous connecter à des services externes.

TSV (Tab Separated Values)

Source

Un format de texte simple pour une table de base de données. Chaque enregistrement dans le tableau est une ligne du fichier texte. Chaque valeur de champ d’un enregistrement est séparée de la suivante par un caractère d’arrêt de tabulation. Il s’agit d’une forme du format de valeurs séparées par un délimiteur plus général.

Turtle (Terse RDF Triple Language)

Source

Turtle (Terse RDF Triple Language) est un format pour exprimer des données dans le modèle de données Resource Description Framework (RDF) avec une syntaxe similaire à SPARQL. RDF, à son tour, représente l’information en utilisant «triples», chacun d’eux étant constitué d’un sujet, d’un prédicat et d’un objet. Chacun de ces éléments est exprimé en URI Web.

Service Web

Source

Un service Web est un service offert par un dispositif électronique à un autre dispositif électronique, communiquant entre eux via le World Wide Web. Dans un service Web, la technologie Web, telle que HTTP, conçue à l’origine pour la communication homme à machine, est utilisée pour la communication machine à machine, plus spécifiquement pour le transfert de formats de fichiers lisibles par machine tels que XML et JSON.

WFS (Web Feature Service)

Source

Web Feature Service Interface Standard (WFS) fournit une interface permettant des demandes de fonctionnalités géographiques à travers le Web en utilisant des appels indépendants de la plate-forme

WSDL (Web Services Description Language)

Source

Le langage de description de services Web est un langage de définition d’interface basé sur XML qui est utilisé pour décrire les fonctionnalités offertes par un service Web.

XML (Extensible Markup Language)

Source

XML (Extensible Markup Language) est une spécification polyvalente pour la création de langages de balisage personnalisés. Il est classifié comme un langage extensible, car il permet à l’utilisateur de définir les balises. Le but de XML est d’aider les systèmes d’information à partager des données structurées notamment via Internet, à encoder des documents et à sérialiser des données.